Archives quotidiennes : 23 novembre 2014

Surprises dans les rues de Mumbai

image

 

 

 

 

 

 

Les rues sont bondées et il est difficile de circuler parmis les passants, les autos, les motos et les vélos. Il faut marcher droit et regarder en arrière avant de faire un pas de côté sinon une moto pourrait être derrière nous! Il y a tant de bruit qu’il est difficile de savoir d’où vient le bruit du moteur ou même des klaxons!

image

image

 

 

Par contre les surprises manquent pas! Il n’est pas rare de voir desvaches attachées à une clôture près de quelqu’un en train de cuisiner.

 

 

Puis il y a cette boîte aux lettres pour le moins antique…

 

 

Il y a aussi les vrais pauvres de Mumbai, pas ceux qui vivent dans un bidonville car ils ont une maison, mais ceux qui vivent dans la rue parfois avec un abri de fortune. Parfois avec rien sauf leurs effets personnels suspendus  à une clôture dans un vieux sac, tout près d’eux. Ils peuvent être évincés n’importe quand et ils n’ont accès à aucun système sanitaire. Ils doivent utiliser des toilettes publiques payantes.

image

Certains d’entre eux ont pris la chance de s’installer plus confortablement et réussissent à cuisiner un peu mais leur situation est très fragile et sans protection.

Une rue soudainement animée

Lorsque nous sommes passés dans cette rue tranquille, j’avais remarqué que des personnes arrivaient avec des sacs puis nous sommes allé nous promener dans le parc voisin pour quelques minutes. Ce parc est un oasis de paix dans le tumulte de Mumbai!

image

 

imageQuelle surprise de voir la même rue bondée de stalles qui offraient nourriture et marchandises! L’heure du repas du midi était arrivée!

 

Dhobi Ghat

image

 

 

C’est le quartier des blanchisseurs. Ils s’occupent de faire tremper, de laver puis de faire sécher les vêtements et les draps en provenance des hôpitaux , des hôtels ou simplement de familles. Par contre, ce n’est pas l’endroit pour les vêtements délicats!

image

Notre guide nous a expliqué que ces travailleurs sont principalement des hommes venus d’une autre ville pour travailler et pouvoir acheminer de l’argent à leur famille. Ils dorment donc sur place dans les petits abris que l’on peut entrevoir en périphérie des photos. Vous remarquerz qu’ils n’utilisent aucune épingle à linge!

Les dabba-wallahs

 

 

Nous sommes allés voir les dabba-wallahs à la gare de train Churchgate. Ils arrivent toujours à la même heure pour faire le tri des repas chauds préparés par les femmes à la maison . Ils transportent ensuite le repas jusqu’au travail du mari afin que celui-ci puisse manger la nourriture qui lui convient.

Les repas arrivent par trains et sont déposés sur le trottoir afin d’être dirigés au bon endroit. Ils repartent ensuite par taxi ou en vélo vers leur destination. Plus de 200,000 de ces repas sont livrés de cette façon sans qu’aucune erreur ne soit faite! Les dabba-wallahs sont très organisés mais aussi très forts car ils transportent sur leur tête des chariots qui doivent être déplacés par deux hommes.