Archives quotidiennes : 15 décembre 2014

Ces petits riens

Les guides de voyage nous disaient qu’ils n’y avait rien à Calicut, rien à voir. Pourtant nous y sommes et nous y sommes bien!

Le trajet en autobus a été ardu car nous devions traverser une chaîne de montagnes, les Ghats de l’Ouest. Des routes en lacets, des montées et des descentes. Vous avez déjà vu cela vous, des bus qui fournissent des sacs à leurs passagers dans le cas où…et plusieurs s’en sont servi, croyez-moi!

Nous avons décidé de changer notre trajectoire car nous voulions aller à Ooty après Mysore pour visiter ce coin de montagnes, de plantations de thé et de jardins. Nous voulions par la suite nous arrêter dans d’autres villages sur notre route vers Kochi. Mais la pluie de Mysore nous a fait réfléchir et un survol des prévisions météo de la région nous a indiqué du froid et de la pluie dans les montagnes. Nous avons opté pour la chaleur et la mer tout en sachant que nous nous dirigions vers une région pas du tout touristique. Va pour l’immersion, nous sommes partis!

À notre arrivée, le seul commentaire qui m’est venu en tête en voyant Calicut a ėté: une poubelle à ciel ouvert! Quelle saleté! Il y a des déchets partout sur le bord des rues et sur les terrains vagues.

image

Mais curieusement et malgré la saleté, nous nous sommes sentis bien dans cette ville, presque tout de suite. La population est très aimable et surtout très honnête. Les conducteurs des richshaws mettent leur compteur sans sourciller et l’un d’eux s’étant trompé sur le tarif a rapidement rectifié sont erreur, de lui-même. Nous n’en revenons pas, quel contraste avec Mysore!

image

Et il y a tous ces petits riens qui font toute la différence! Nos marches sur la plage et nos belles rencontres avec la population sont au rendez-vous.

image

Nous avons bien ri avec 7 sœurs venues sur la plage avec leurs enfants. Après les prises de photos, nous nous sommes amusées à comparer la couleur de nos peaux, un grand contraste entre ma peau blanche et leur teint basané.

 

 

Elles demandaient mon avis sur leurs yeux, leurs vêtements…

image

Puis il y a eu cette adolescente qui m’a dit son nom qui ne finissait plus et j’ai dû faire un air découragé car tous sont partis dans un immense éclat de rire. Les indiens aiment bien se taquiner entre eux et ce grand rire collectif nous a fait tellement de bien!

image

Et voilà nos journées se déroulent lentement au fil des petites découvertes de cette ville qui s’étonne de notre arrivée mais qui retourne nos sourires avec grand cœur. En effet lorsque nous arrivons dans un endroit il n’est pas rare que les gens se retournent et cessent de parler. Nous accrochons notre plus beau sourire et la vie reprend. Ouf! Il ne faut pas être timides!

image

Il faut dire que nous sommes en pays musulman depuis Mysore et que les femmes voilées sont nombreuses, plusieurs portent d’ailleurs le vêtement noir et le voile qui ne laisse entrevoir que leurs yeux noirs et brillants! Le sari est toujours présent par contre à notre plus grand plaisir, c’est si joli!

Sur la plage nous avons discuté avec plusieurs couples, des gens instruits pour la plupart: professeurs, psychologues, travailleurs sociaux. Le Kerala a un niveau d’instruction plus élevé que les autres états, presque toute la,population sait lire.

Bien installés sur le sable nous avons discuté avec une famille et la jeune demoiselle de douze ans nous a expliqué qu’elle désire être neuropsychologue. Quand je lui ai demandé si elle croit qu’elle trouvera du travail dans la région, elle a répondu sans hésiter qu’il faut inventer son propre travail si nécessaire! Ses parents souriaient avec fierté. Une belle assurance en son avenir qui contraste avec celle de Vinay de Hampi qui veut étudier mais qui se demande comment il va arriver à payer les frais.

Il était une fois Mysore

Nous avons passé quelques jours à Mysore, une ville située près de Bangalore dans le Karnataka, à 12 heures de train au sud de Hampi. La ville a une belle réputation pour ses marchés, ses temples et son palais, la résidence des maharajas.

image

Une courte visite au marché en après-midi nous a permis de croquer quelques photos avant que la cohue de la fin de journée ne commence.

image

Avec les fruits et les légumes en abondance, les épices et les pâtes de riz, la ville nous a offert une belle randonnée remplie d’odeurs contrastantes.

image

image

Lors de la visite du majestueux palais du maharaja, certaines magnifiques pièces ont retenu notre attention avec leur plafond de verre teinté.

L’opulence de la vie du Maharaja et de sa cour se faisait sentir partout nous n’avons pu nous empêcher de penser à cette population si pauvre que nous voyons tous les jours, encore aujourd’hui. Pourtant, les visiteurs indiens nous ont semblé subjugués par ce qu’ils voyaient et la vie qui ėtait menée au palais.

image

Nous avons aussi pris un tour administré par le gouvernement du Karnataka pour nous permettre de voir des sites parfois assez éloignés de Mysore. Lire la suite