Archives quotidiennes : 8 janvier 2015

Les filets chinois

Parmi les des grandes attractions de Fort Kochi les filets chinois ou carrelets attirent facilement notre attention. Ils sont difficiles à manquer car ils sont gigantesques et leur majestueuse silhouette tranche sur le ciel bleu du Kerala. Ces carrelets sont disséminés tout le long des rives du port de Kochi mais aussi en bordure des cours d’eau environnants. Nous en avons vu jusqu’à Kottayam, située à deux heures de train au sud de Kochi. Ces filets de pêche sont un héritage des commerçants Chinois du 14e siècle et utilisent une technique très ancienne.

Je ne crois pas que ce soit une technique des plus efficaces de nos jours mais je dois vous avouer que de voir ces pêcheurs  remonter leur filet pour y recueillir un peu de poisson est tout un spectacle.

 

Plusieurs hommes sont nécessaires pour activer cet immense système de contrepoids afin de relever le filet puis le descendre à l’eau lorsque les poissons sont prélevés. En les regardant travailler, j’ai eu l’impression que chacun accomplit une tâche qui lui est propre, toujours la même. C’est toujours le même pêcheur qui va chercher le poisson dans le filet lorsqu’il est relevé. Deux autres marchent en équilibre vers le filet lorsque celui-ci redescend afin d’en favoriser l’immersion.

 

Puis ils recommencent. Toujours les mêmes gestes, jours après jours…inlassablement sous le chaud soleil du Kerala. Les oiseaux attirés par l’odeur du poisson et peut-être dans l’espérance de chiper un bon repas, volent autour de la tête des pêcheurs. Leurs cris retentissent aussitôt que le filet est remonté de l’eau.

À chaque fois que je vois ces carrelets, je sens de nouveau la chaleur du soleil, le vent qui souffle dans les filets et le clapotis de vagues…