Archives de Tag: San Miguel de Allende

San Miguel de Allende

San Miguel de Allende a bien changé depuis sa fondation en 1542 par Fray Juan de San Miguel. Devenue prospère à travers les siècles, puis reléguée aux oubliettes pendant plusieurs années, elle s’est appauvrie. La présence d’un peintre muraliste réputé et le tournage d’un film au centre-ville auraient contribué à ramener  l’attention sur San Miguel. Chaque rue du Centro témoigne de son glorieux passé. Cette petite perle du Guanajuato, considérée comme l’une des meilleures villes du Mexique pour y passer des vacances, attire une foule de visiteurs. Nous y retournons toujours avec grand plaisir. Nous venons d’y passer presque trois mois.

Je suis contente de vous retrouver aujourd’hui. Il fait soleil, le temps est encore frais à cette heure de la journée et je vois que vous portez des chaussures confortables. Allons-y! Lire la suite

Promenade à San Miguel de Allende

Bienvenue à San Miguel de Allende, une ville historique de l’état de Guanajuato au Mexique. Érigée au XVIe siècle, elle était tout d’abord une ville fortifiée, située sur l’une des grandes routes commerciales du Mexique, entre Zacatecas et la ville de Mexico. Berceau de l’Indépendance et classée au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 2008, la ville recèle de véritables trésors architecturaux. Nous y avons élu domicile pour trois mois. Lire la suite

Noël loin des siens

Cette année encore, mon amoureux et moi passons les fêtes de Noël loin de chez nous. Loin des nôtres et de tous ceux que nous aimons.

L’hiver nous apparait idéal pour partir à l’aventure pendant plusieurs mois. Le temps de Noël et du Jour de l’An n’a pas un attrait si important à mes yeux et la cohue de cette saison ne me manque pas du tout. Ceux que j’aime, oui! Mais, j’imagine qu’ils me manqueraient autant si nous partions l’été.

Cette année, nous passerons cette période de festivités à San Miguel de Allende, une ville construite à flanc de montagne, située à 4 heures de route au nord de Mexico. Nous y avons loué un condo pour trois mois, de décembre à février, notre première expérience de location pour une période aussi longue. Habituellement, nous nous déplaçons à tous les deux ou trois jours, sauf aux rares moments où nous éprouvons le besoin de déposer nos valises pour une semaine.

Le Mexique devient donc notre terre d’accueil pour cette année. Les premiers préparatifs pour la fête de la Navidad nous apparaissent dès la mi-novembre alors que nous parcourons le Yucatàn avec notre petite voiture de location. Les arbres montés et décorés sur les places centrales, les magasins de tissus arborant des motifs de Noël, les décorations en vente un peu partout, nous sentons l’énergie de la saison s’installer graduellement. L’apparition de toutes ces merveilles pour les yeux nous réjouit, non seulement tout au long de notre périple vers Mexico, mais en surcroit sous un soleil radieux.

9B263322-7A7C-411D-8E25-88F30BF92781

Nous observons la construction de l’arbre de Noël de la ville Oxkintok, le premier que nous apercevons cette année, Yucatán, Mexique.

C’est à Mexico que les préparatifs nous épatent le plus et pour cause. Au Centro Historico, un gigantesque sapin est monté juste en face de la cathédrale. D’immenses grues sont nécessaires pour réaliser le projet et nous décidons d’observer les opérations tout en haut du Gran Hotel de Mexico, le temps d’un souper. Le resto sur le toit offre une vue plongeante sur le zócalo et les édifices environnants. En plus d’avoir une vision panoramique sur les travaux autour du sapin, nous observons ceux de la construction d’une immense patinoire, juste à côté. Justement, des hommes l’arrosent à partir de camions citernes stationnés tout près. Je n’ose même pas penser à l’empreinte écologique laissée par cette immense étendue de glace. La nuit, à Mexico, le mercure ne descend jamais jusqu’à zéro alors que le jour il atteint parfois les 23 ou 24 degrés en après-midi. Mais il faut bien l’avouer, cette immense patinoire à ciel ouvert permet aux Mexicains de vivre une expérience réservée habituellement aux pays nordiques.

Au même moment, de l’autre côté de la rue, d’énormes décorations sont hissées sur les devantures des édifices coloniaux qui bordent l’immense place centrale, la deuxième plus grande au monde, après celle de Moscou. Pas besoin de vous expliquer l’intensité des émotions ressenties ici lorsque tout est fin prêt et illuminé. C’est grandiose…et émouvant. Nous avons vécu cette expérience il y a quelques années lorsque nous avons marché sur cette place devenue magique, en compagnie de milliers de Mexicains. Je ne l’oublierai jamais et je n’ai qu’un seul regret: cette année, nous serons loin de Mexico au moment où tout sera terminé.

Nous ne sommes pas en reste à notre arrivée à San Miguel de Allende. Partout les arbres de Noël ornent les devantures des magasins, des restaurants et des hôtels. Celui devant la Parroquia, la basilique qui veille sur le zócalo central, se dresse toujours aussi beau que les années précédentes. Des piñatas sont suspendues sous les arcades des édifices environnants et un ciel de lumières déployé au dessus des rues qui mènent au jardin principal. Ces rues sont fermées à la circulation et permettent un accès sécuritaire à la place centrale ainsi qu’à ses commerces.

Le 12 décembre, nous avons un avant-goût des activités religieuses traditionnelles. C’est la fête de la vierge de la Guadalupe, très vénérée au Mexique. Les activités durent trois jours, avec des feux d’artifices tous les soirs. Le Mexique est un pays catholique et ses fêtes en témoignent bien.

San Miguel de Allende étant une ville très appréciée par les touristes, nous assistons, quelques jours avant Noël, à l’arrivée de vacanciers. Ils arrivent d’un peu partout: des Etats-Unis, de l’Ouest canadien et bien sûr, des autres régions du Mexique. Des familles entières se regroupent et les enfants dégustent des sucreries ou s’amusent avec les ballons achetés au marchand ambulant. Certains passants admirent l’immense crèche montée sous le pavillon central du parc avec des animaux vivants qui broutent juste devant. Le jardin s’est paré de poinsettias rouges, leur couleur flamboyante  tranche sur le vert des arbres parfaitement taillés.

Un peu plus tard, en soirée, des musiciens de rue donnent un spectacle et plusieurs passants s’arrêtent pour suivre les rythmes entraînants. Nous sommes habituellement peu friands des villes très touristiques mais San Miguel de Allende a su garder son allure coloniale et franchement, toute cette activité de gens heureux est tout simplement délicieuse! La ville a revêtu son manteau des jours de fêtes pour le plus grand bonheur des promeneurs. Nous aimons beaucoup.

Le soir de Noël, nous avons une surprise en traversant le parc, les cloches de La Parroquia résonnent à toute volée devant des centaines de personnes réunies comme tous les soirs sur la place centrale. Pendant un moment, la plupart d’entre d’entre nous gardons le silence pour apprécier la beauté du son des carillons. Comment une telle foule peut se montrer si calme sur une place publique aussi achalandée? Certes, cet endroit privilégié par les promeneurs du soir est habituellement calme malgré tous ceux qui s’y prélassent, mais cette fois-ci, c’était impressionnant! Et touchant.

 

Je vous entends me demander: « Et les cadeaux dans tout cela? » Oui, il y a des échanges de cadeaux au Mexique. Mais ils arrivent le 6 janvier, apportés par les rois mages. Bien sûr, certaines familles échangent des cadeaux à Noël et au Jour de l’An, mais la fête principale des enfants est la journée des Rois. Le Jour de Noël est célébré en famille, quant au Jour de l’An, ce sont des festivités comme dans tous les autres pays du monde. Feux d’artifices compris!

Et si l’on en juge selon le nombre de visiteurs qui continue d’affluer depuis Noël, ça promet.