Antigua, à l’ombre des volcans.

Nous allons débuter la nouvelle année à Antigua, à l’ombre des volcans. Ville rêvée pour faire la fête ou pour se détendre, en amoureux ou en famille, Antigua offre un cadre bien différent de Livingston, que nous venons de quitter. Située en montagne, son architecture coloniale a tout pour charmer ceux qui rêvent d’ailleurs, comme nous. Avec sa gastronomie variée, ses bons restaurants, sa cuisine de rue, Antigua séduit. Tout est délicieux. Son ambiance aussi, presque magique. Nous y passerons une semaine. Lire la suite

El Remate, entre la jungle et le lac.

Vous cherchez une petite bourgade, tranquille, près des sites archéologiques du nord-est du Petén? El Remate répond à tous ces critères. Située le long de la route menant à Tikal, entre la jungle et le lac Petén Itzá, elle offre une pause nature inégalable. C’est la première fois que nous y résidons. Notre but est de nous rapprocher des sites mayas peu accessibles de cette région. C’est notre dernier arrêt avant de retourner au Belize et nous avons bien l’intention d’en profiter. Lire la suite

Flores, ville du Petén.

Flores assure un point de chute intéressant pour visiter Tikal et les autres sites archéologiques du Petén. Elle est divisée en deux sections, l’île de Flores et Santa Elena. La plupart des touristes choisissent de séjourner sur l’île. Les commerces, l’hébergement et les restaurants n’y manquent pas. Le soir, les tuk tuk n’ont plus accès aux rues. Seuls les taxis peuvent y circuler. Mis à part les bars situés près du pont qui sépare l’île de Santa Elena, les rues sont paisibles. L’île est très jolie.

Santa Elena, quant à elle, n’offre rien de particulier, elle n’est pas prévue pour recevoir les touristes. C’est là que nous avons choisi de séjourner. Lire la suite

Livingston, entre le fleuve et la mer.

Le bateau en provenance de Punta Gorda nous dépose au quai de Livingston. La mer est belle et la traversée a été facile. Nous sommes accueillis par une horde de vendeurs, assez bruyante d’ailleurs, presque cacophonique. Certains de ces jeunes hommes offrent une chambre d’hôtel, d’autres une place sur un bateau qui descend le Rio Dulce vers la ville du même nom. Ce sont des rabatteurs, ils gagnent leur vie ainsi, en ramenant des clients vers des commerces en échange d’une commission. C’est dans cette cohue que nous prenons nos bagages et nous dirigeons vers le bureau d’immigration pour faire estampiller nos passeports. Heureusement, mon sac à dos n’est pas trop lourd, la montée est abrupte et le soleil nous réchauffe plus que nécessaire.

Nous attendons 30 minutes la réouverture du bureau d’immigration: c’est l’heure du lunch. Bienvenue au Guatemala.
Lire la suite

Punta Gorda, au cœur du Deep South.

Punta Gorda, la plus grande ville du sud du Belize, notre dernière escale avant de traverser au Guatemala. Avant notre arrivée, elle nous paraissait située au bout du monde, perdue dans la jungle. J’imaginais un petit village au bord de la mer, enfoui dans les montagnes, loin de toute civilisation.  Après tout, cette région s’appelle le Deep South, ce n’est peut-être pas pour rien.

Nous étions loin de la réalité. Lire la suite

Placencia, le sable et la mer.

Le prochain arrêt logique sur notre route vers le sud du Belize se nomme Placencia. Nous y avions séjourné quelques jours lors de notre première visite au pays, il y a plus de dix ans. Je n’avais pas gardé de souvenirs extraordinaires de notre séjour, sauf peut-être ceux de la musique Garifuna, de l’ambiance décontractée et d’une excursion en bateau dans la mangrove tout près, pour observer des lamantins. Lire la suite

Hopkins, en douceur

Dès notre arrivée sur la terrasse du restaurant Innies, Flor et Marcella nous accueillent d’un grand sourire. Avec empressement, elles nous invitent à choisir notre table, comme si elles étaient à la fois surprises et ravies de notre arrivée. Nous avons l’embarras du choix. Il est 14:30 de l’après-midi et les clients se font rares. Le  resto est vide. Autour de nous, tout est astiqué, le sol balayé et bien propre. Leurs tâches sont terminées jusqu’au repas du soir ou jusqu’à l’arrivée d’un nouveau client, comme c’est notre cas. Lire la suite

Belize City

Est-ce qu’on peut se fier entièrement aux guides de voyages? En général, nous les consultons pour préparer nos séjours, et nous quittons la maison avec un ou deux de ces bouquins dans nos bagages. Mais il nous arrive régulièrement de suivre notre instinct et de passer d’excellents moments dans des villes supposément sans intérêt. Nous avons donc fait le pari de donner une chance à Belize City, malgré sa mauvaise réputation. Lire la suite

San Miguel de Allende

San Miguel de Allende a bien changé depuis sa fondation en 1542 par Fray Juan de San Miguel. Devenue prospère à travers les siècles, puis reléguée aux oubliettes pendant plusieurs années, elle s’est appauvrie. La présence d’un peintre muraliste réputé et le tournage d’un film au centre-ville auraient contribué à ramener  l’attention sur San Miguel. Chaque rue du Centro témoigne de son glorieux passé. Cette petite perle du Guanajuato, considérée comme l’une des meilleures villes du Mexique pour y passer des vacances, attire une foule de visiteurs. Nous y retournons toujours avec grand plaisir. Nous venons d’y passer presque trois mois.

Je suis contente de vous retrouver aujourd’hui. Il fait soleil, le temps est encore frais à cette heure de la journée et je vois que vous portez des chaussures confortables. Allons-y! Lire la suite

Promenade à San Miguel de Allende

Bienvenue à San Miguel de Allende, une ville historique de l’état de Guanajuato au Mexique. Érigée au XVIe siècle, elle était tout d’abord une ville fortifiée, située sur l’une des grandes routes commerciales du Mexique, entre Zacatecas et la ville de Mexico. Berceau de l’Indépendance et classée au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 2008, la ville recèle de véritables trésors architecturaux. Nous y avons élu domicile pour trois mois. Lire la suite