Les rues de Madurai

Fidèles à nos habitudes, nous avons loué les services d’un  conducteur de rickshaw pour visiter la ville de Madurai et les environs. Pour nous c’est une belle façon d’offrir un peu de travail à quelqu’un de la région  et de découvrir la ville à notre rythme. Cette fois-ci c’est P. Theiventhiran qui nous a proposé un circuit des marchés, des ruelles des quartiers populaires. Tout cela à bord de son vélo-rickshaw. Nous n’avons pu résister à son sourire et nous avons accepté, quoique un peu mal à l’aise. Mais cet homme voulait gagner sa vie et nous savions que si nous avions l’impression d’abuser, nous allions mettre fin à la randonnée.

La randonnée s’est bien déroulée car notre guide faisait des petits trajets à la fois, par petites étapes pour nous faire découvrir ses coins à lui. Quand cela devenait un peu difficile, nous marchions.

Notre homme connait tout le monde et ne s’est pas gêné pour faire un brin de causette en passant. Et nous de rencontrer des gens du pays, souriants et aimables. Notre monsieur Theiventhiran était tout sourire d’être au centre de toute cette animation.

C’est dans la bonne humeur qu’il nous a fait découvrir une ruelle où sont vendues des bananes puis présenté à ses connaissances du marché de légumes. Sur la rue, nous avons osé goûter des beignets aux oignons sous le regard approbateur de notre guide et des autres commerçants.

Plus loin, sous un pont, il nous a montré où il lave son rickshaw et où les vêtements du lavoir tout près sont lavés et séchés. Nous sommes passés par les scieries de bois de cocotier et de fabriques d’échelles de bambous. Puis ce fut le tour des fileuses et des tisserandes.

De retour à notre point de départ en fin d’après-midi, nous avions encore une fois passé de très beaux moments! Et notre guide en était ravi. Je ne vous cacherai pas que nous avons vu plusieurs visages de la pauvreté et qu’il nous est difficile de s’imaginer des personnes vivant avec si peu. Je pense aussi que certains enfants que nous avons rencontrés auraient dû être à l’école. Cela m’a fait un pincement au cœur. Les parents m’ont dit que le congé était dû à une fête religieuse. C’est possible notre guide nous avait parlé de la fête. Mais je ne suis pas là pour juger mais pour essayer de comprendre.

Nous sommes retournés au temple Sri Meenakshi en soirée pour visiter le musée qui s’y trouve. De beaux bronzes anciens y sont exposés mais le point d’intérêt est l’architecture du temple.

Cette fois-ci, grâce à notre expérience de la veille lors du passage à la fouille, nous étions préparés. Pas de IPad dans nos bagages…mais malheureusement nous avions oublié notre minuscule lampe de poche qui nous sert à être vus lors de nos déplacements le soir. Défendues nos lampes de poches! Heureusement le gardien de sécurité a laissé passer Robert mais la gardienne de mon côté du rideau, m’obligeait à rebrousser chemin. L’homme l’a fait changer d’idée mais, les yeux ronds, elle m’a fait promettre de ne pas utiliser la lampe de poche. Pas de problème pour moi! Mais je crois qu’elle était vraiment inquiète d’avoir des ennuis.

Pieds nus, nous sommes entrés de nouveau dans la cour entourant le temple pour nous rendre cette fois-ci au musée. Nous avons admiré les piliers de l’entrée, sculptés dans la pierre. Chacun d’eux peut produire un son différent lorsqu’ils sont frappés. Et nous ne l’avons pas fait, comme deux enfants sages que nous sommes. En avançant lentement nous avons été surpris par le nombre de piliers qui soutiennent cette immense structure et lorsque nous sommes arrivés dans l’allée centrale, encore une fois, je n’en croyais pas mes yeux. Une longue allée bordée de colonnes sculptées, toutes différentes menaient jusqu’à un petit temple. Un musée dont ce n’est pas tant le contenu qui épate mais bien l’endroit qui l’abrite!

Nous avons pris notre temps pour bien sentir l’ambiance des lieux. Plusieurs Indiens sont venus nous saluer et nous serrer la main. J’adore ces rencontres! Même si elles sont courtes en général et même si nos échanges sont limités en raison de la langue, je suis toujours touchée par ce pays qui nous reçoit si bien.

Le temps de quelques photos, nous sommes repartis la tête pleine de belles images des lieux mais aussi des belles personnes que nous avons rencontrés.

Une réponse à “Les rues de Madurai

  1. Le images (photos) sont très belles et l’architecture est tellement impressionnante. Merci et à bientôt.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s