Archives de Tag: Maharashtra

Ces photos que vous ne verrez pas

Nous avons pris l’avion pour nous rendre d’Aurangabad à Panaji, la capitale de l’état de Goa et nous avons ainsi évité plus de 18 heures de train. Nous sommes maintenant au bord de la mer.

Lors de l’escale à Mumbai, j’ai pu observer cette immense ville en plein jour, du haut des airs. J’ai vu tant de bidonvilles!

Cette vue m’a rappelé nos promenades dans les rues de Mumbai et de ce que nous y avons vu. Des choses magnifiques dont je vous ai envoyé quelques photos mais…il y a d’autres photos que je n’ai pas prises…parce que j’en étais incapable. Je vous parle de photos de petits enfants de Mumbai dormant seuls sur le trottoir couchés directement sur le pavé. Les gens plus fortunés passant tout près d’eux mais les ignorant. J’avais le cœur brisé et je me suis sentie tellement impuissante dans ce pays dont je ne connais pas les ressources!

Le lendemain, j’ai questionné notre guide Rakesh à leur sujet et il nous a expliqué que ces enfants sont probablement des orphelins. Quand je lui ai fait remarquer que des personnes passaient sans s’en occuper, il a haussé les épaules d’un geste d’impuissance… Par contre il m’a expliqué qu’il existe des refuges pour ces enfants et qu’ils peuvent être scolarisés.

Je n’ai pas pu photographier non plus des familles entières installées sur le bord de la rue avec leurs possessions dans des sacs de plastique par terre près d’eux ou accrochés à une clôture, leurs bébés presque nus endormis directement sur le sol de Mumbai. Selon Rakesh, ce sont eux les vrais pauvres de Mumbai et je l’ai cru.

J’ai été aussi incapable de prendre une photo d’un jeune enfant en train de chercher des matières plastiques dans un tas de détritus près d’un Ghat à Nashik.

L’Inde est un pays magnifique que nous découvrons avec grand bonheur mais il a aussi ses côtés sombres et confrontants. C’est l’Inde sous toutes ses facettes. Tant de richesse et tant de pauvreté…

imageQuant à nous, nous sommes émerveillés par ce que nous voyons et les personnes que nous rencontrons. Mais il y a des moments où nous sommes silencieux et pensifs.

Dharavi

Après la visite de Dharavi, j’ai eu besoin de quelques jours pour réfléchir à ce que nous avons vu pour mieux vous le décrire. Je suis prête maintenant…
Robert et moi avons eu la chance de passer une matinée à Dharavi, le plus grand bidonville de Mumbai…est-ce que j’ai été surprise de ce que nous avons vu? Pas trop, mais un peu quand même. Pour nous y accompagner, nous avions choisi l’agence Reality Tours And Travel, une ONG dont un des objectifs est de faire connaître et de démystifier ce qu’est un bidonville. Pour ce faire, l’agence a pris une entente avec les occupants pour faire visiter ce labyrinthe de petites rues, de maisons à deux étages, collées les unes sur les autres. Lors des discussions il a été entendu qu’aucune photo ne serait prise à l’intérieur du bidonville et que la vie des résidents serait le moins perturbée possible. C’est donc avec grand respect et le sentiment d’être privilégiés que nous sommes entrés à Dharavi avec notre guide Rakesh Shetty.

Lire la suite

Moi qui rêvais de voir Petra

Depuis que je suis toute petite, je rêve d’aller visiter Petra, cette merveilleuse cité taillée dans la pierre, en Jordanie. Je n’ai pas encore eu la chance de réaliser ce rêve mais…nous sommes allés à Ajanta et à Ellora. Et nous avons été ravis!

Ajanta regroupe une série de  30 grottes creusées à même le roc et certaines datent de deux siècles avant notre ère. Nous avons été impressionnés par ces grands espaces repris aux rochers, sculptés avec une telle adresse puis peints avec des couleurs naturelles.

Ces monastères servaient aux moines boudhistes autant pour méditer. Ils vivaient dans de petites cellules, elles aussi taillées dans le roc et situées autour de la pièce principale.

Certains d’entre eux avaient même la taille de nos églises…Imaginez le travail! Mais quelle beauté. ces grottes ont été abandonnées pendant un millénaire avant d’être découvertes de nouveau lors d’une chasse au tigre en 1819.

Les grottes d’Ellora sont plus récentes et j’ai lu que les grottes d’Ajanta auraient été abandonnées lorsque Ellora a reçu les faveurs et les dons du roi pour sa construction.  L’argent cessa alors d’affluer à Ajanta.

Le complexe d’Ellora regroupe des grottes bouddhistes, Jaïns et Indoues. Celles-ci ont deux ou trois étages ainsi qu’un portique bien aménagé. Nous avons pris un guide, monsieur Siddarth Tularam Pradham qui nous a expliqué que  les travailleurs, munis des outils de l’époque creusaient le roc et le retiraient à partir d’une ouverture pratiquée sur le  devant de la grotte. Les travaux se continuaient en se dirigeant graduellement vers le fond de la grotte au fur et à mesure que l’espace se libérait. Cette opération était débutée à partir du haut de ce qui serait le monastère pour descendre graduellement vers le plancher, tout en prévoyant d’avance l’emplacement des colonnes et des autres pièces de décoration. Quel travail de planification!

Un procédé différent a été utilisé dans une seule autre grotte, elle a été élaborée  à partir d’une ouverture pratiquée partant du haut de la grotte. Un travail époustouflant! En entrant je me suis concentrée sur les explications du guide qui nous parlait des différentes scènes de l’histoire des dieux hindous, scuptées dans le roc tout le long d’une galerie. Je savais que le tour était presque terminé pour lui alors j’ai pris le temps de l’écouter mais aussitôt que j’ai pu je me suis installée en retrait pour que mon cerveau puisse absorber le travail colossal qui avait été fait ici. J’avais besoin de temps!

Cette structure est gigantesque, imaginez 90 mètres de largeur par 60 mètres de profondeur sur 22 mètres de hauteur! Tout ce travail ciselé à la perfection…et tout cela effectué il y a plusieurs siècles…il y a de quoi nous rendre humbles, très humbles…